Cette page a pour but de partager avec vous quelques trucs et recommandations concernant l'entretien et la mise en valeur des lithographies.

Préambule :

La valeur d'une lithographie, c'est le plaisir qu'elle vous procure au quotidien. Il faut accepter que les lithographies jaunissent; nous prenons bien des rides ! Seule une lithographie conservée à l'abri de la lumière se conservera parfaitement. Donc encadrer et exposer une lithographie, c'est accepter d'en profiter, donc qu'elle perde sa valeur initiale. La solution : achetez-en deux !!

Encadrement des lithographies :

Pleins de trucs et d'idées à vous faire partager....c'est ici !

Restauration des lithographies : le blanchiment

Pendant longtemps, je n'ai pas osé tenter l'opération de blanchiment. Récemment, suite à une conversation avec un galériste, je me suis lancé et je suis enchanté du résultat.
Voici la recette que j'emploie pour blanchir des lithos jaunies ou présentant des traces de rousseurs.

Ingrédients et matériel :
Eau, eau de javel, vinaigre blanc
1 Pinceau-brosse de 4-5 cm. de largeur , deux planches d'agglo ou équivalent
plusieurs rouleaux de papier absorbant
3 saladiers

Méthode :

Préparer dans le premier saladier, un mélange d'eau et d'eau de javel (environ 15%). Dans le deuxième, de l'eau pure; dans le troisième, De l'eau additionnée d'une lampée de vinaigre blanc. Nous voici donc avec une solution basique, une solution neutre et une solution acide.

Poser la litho à plat, image face à vous.

"Peindre" la litho avec la solution basique (à l'eau de javel), bien régulièrement, sans oublier une zone. Allez-y franchement, surtout si la litho est très jaunie; mouillez bien mais ne frottez pas, cela pourrait faire pelucher le papier. Allez-y doucement au niveau des mentions à la mine de plomb (tirage et signature).

Rincer le pinceau-brosse dans le saladier "neutre".

Laisser agir un bon quart d'heure.

Au bout de ce laps de temps, rincer la litho avec le pinceau trempé dans la solution acide. Cela a pour effet de stopper la réaction de blanchiment.

Immédiatement après, placer du papier absorbant et bien appuyer pour éponger au maximum. A ce niveau, si la litho a gondolé ou qu'elle est vraiment trop mouillée, il est possible de la repasser avec un fer sur position "soie" en la protégeant avec du papier absorbant, évidemment.

Dernière opération : remettre une couche de papier absorbant, la seconde planche par dessus et vous asseyez votre belle-mère sur le tout avec mission d'y rester environ 12 heures.

A ce moment, vous serez peut-être déçu de l'aspect de la litho. C'est normal, elle va blanchir en séchant.

Douze heures après, vous découvrez votre litho. Si le mal n'était pas incurable, votre litho a retrouvé une seconde jeunesse. Ce traitement semble aussi avoir un effet sur les couleurs mais je n'en suis pas sûr. L'impression vient peut-être de l'augmentation de contraste entre les couleurs et les parties blanches.

Vérifiez avec des photos avant-après.

Ce traitement n'est en aucune façon préventif. A la lumière, le papier recommencera à jaunir.
Ce traitement fonctionne aussi sur le papier Japon.