Cette page est consacrée à la description "par l'image", des relations entre l'artiste et l'atelier de lithographie chargé de l'impression des lithographies.

Comme beaucoup d'artistes, Lapicque s'est essayé lui-même à la lithographie, dans les années 40 et a été assez vite dépassé par le coté "industrie lourde" de la partie impression. Il a donc ensuite confié à des ateliers comme Guillard, Pons ou Mourlot, la réalisation des pierres et des tirages.

Voici donc un échantillon de bons à tirer contenant des annotations particulièrement intéressantes, notamment sur le traitement des couleurs.
En cliquant sur le bon à tirer, vous pourrez afficher la lithographie "finale" et ainsi comparer les différences.
Vous pourrez aussi approfondir la question en choisissant de regarder en détail les annotations et "l'histoire" de la lithographie N° 205 : La route d'Argos.

Voir le détail des annotations et ce qu'il en advint.