Charles Lapicque n'a produit que très peu de gouaches. Il a utilisé cette technique dans les années 40 (quelques exemples) puis sporadiquement à partir de 1970. Voici les quelques rares exemples collectés dans les catalogues de référence.
Comme pour les aquarelles, Lapicque a utilisé des techniques mixtes, alliant gouache et fusain par exemple (avant 1950).