Enchaînant immédiatement après le salon des Indépendants, la Rétrospective Lapicque du musée de la Poste promettait d'être magnifique. Ce n'est pas le cas. Elle est tout bonnement somptueuse !!! Mardi dernier 15 avril, se tenait le vernissage de l'exposition. Ce fut un grand succès. Une foule impressionante se pressait à l'entrée dès 18h00 et l'exposition n'a pas désempli jusqu'à 21h00. Jamais autant de toiles importantes du peintre n'avaient été réunies en un même lieu. C'était tout à la fois touchant et enivrant ! Les musées de Dijon de Besançon, le MNAM, et sûrement d'autres ainsi que toutes les collections privées ont contribué à faie de cette rétrospective un évènement enfin à la hauteur de l'importance du peintre. Voici l'affiche annonçant cette exposition. Personnellement, je n'aurais pas choisi cette oeuvre, certes très colorée, mais pas franchement représentative de l'oeuvre de Lapicque. Mais après tout, l'important n'est pas là.
Cette rétrospective a fait l'objet d'un battage médiatique important, jusqu'à s'afficher sur la couverture de l'Officiel des Spectacles de la semaine dernière. Le parcours dans l'exposition se fait de façon chronologique, depuis les oeuvres de jeunesse (dont bien sûr l'Hommage à Palestrina), jusqu'aux oeuvres les plus tardives (ces délires marins si touchants), en passant par la grille bleue, les ossatures blanches, de magnifiques toiles vénitiennes, romaines, bretonnes, quelques tigres, régates, tennis et tempêtes. Bref, tout y est !! Vous aimez Henri 3, il est là ! Le Tigre des ming, aussi ! Le train de la vallée du Trieux, ne le cherchez plus ! Ajoutons à ceci une galerie entièrement consacrée aux dessins, plusieurs vitrines montrant des ouvrages illustrés par Lapicque, quelques lithographies, une ou deux tapisseries et quelques scultptures. C'est peut-être dans ce domaine que j'aurais aimé un petit effort supplémentaire mais ne soyons pas trop exigeant. C'est, en l'état actuel des choses, tout à fait exceptionnel. Il n'y a guère que sur ce site que vous pourrez trouver plus...
Vous pourrez aussi faire une pause pour regarder un film consacré au peintre et raffinement ultime, vous trouverez dans chaque salle, des points commentaires sous la forme de téléphones. Je n'ai pas testé... il y avait trop de monde, mais je vous promets, je vous raconterai. Le musée de la poste, qui a bien fait les choses, a édité à cette occasion un catalogue de l'exposition, très complet (111 pages), fort bien documenté (puisqu'il cite notre site WEB !!). Un petit regret simplement : pour une raison inconnue, une partie des oeuvres reproduites est affligée d'une dominante bleuâtre fort désagéable. D'autant plus étrange qu'à la page suivante, les reproductions sont tout à fait correctes. Sûrement un souci technique. Ce catalogue est en vente à la boutique du musée pour 20 euros, ce qui est tout à fait raisonable.
Une curiosité à acheter à la boutique : un jeu des 7 familles dédié à la musique et dont une toile de Lapicque assure la couverture (La suite en Ré).

En conclusion : Rétrospective absolument unique.Courrez-y !

Enfin, à noter également une initiative fort intéressante :
La mise à disposition d'une fiche pédagogique à l'intention des enseignants désirant organiser une visite avec leurs élèves.
Vous la trouverez sur le site du musée de la poste, ici.

Accédez au poême écrit par Georges Lapicque suite à ce vernissage.

Et Bravo à Norbert et Lionel, très actifs pour faire vivre ce site et qui ont contribué à la qualité de cette rétrospective.

Voir Lapicque et la philatélie